Si la formation sur mobile suscite un engouement certain, il n’est pas inutile de se poser quelques questions pour optimiser vos pratiques : dans quels cas le mobile learning est-il pertinent ? Peut-on se former à tout sur mobile ? Quels sont les pièges à éviter ?

Nous vous apportons notre éclairage.


Quelles sont les attentes des utilisateurs ?

Le m-learning s’adresse en priorité aux personnes équipées d’un smartphone en entreprise, et/ou exerçant tout ou partie de leurs missions professionnelles en itinérance (commercial, technicien, manager de terrain, …).

À travers l’utilisation mobile, les utilisateurs recherchent avant tout un contenu ergonomique, facile d’accès, court et efficace. Donner un avis sur le contenu, voire produire soi-même du contenu, sont également des fonctionnalités recherchées.


Dans quels cas utiliser le mobile learning ?

Quelques exemples où le mobile learning est particulièrement adapté :

  • Formations On-boarding
  • Formation des professionnels en itinérance (commercial, technicien, manager de terrain…)
  • Formation autoportante avec des notions simples de type SAVOIR
  • Pour des ressource(s) complémentaire(s) à un dispositif de formation plus complet en blended learning
  • En amont d’une formation présentielle, pour l’acquisition des apports théoriques ou l’évaluation des connaissances initiales
  • En aval d’une formation, pour favoriser la consolidation des acquis au travers de quiz, jeux pédagogiques, etc.

Quels sont les pièges à éviter ?

Attention à ne pas produire un contenu qui susciterait plus d’intérêt sur la forme que sur le fond. Il est finalement relativement facile et tentant de produire un contenu sexy, mais plus difficile de le mettre en lien avec un besoin spécifique de formation qui justifierait le m-learning. Gardez bien en tête vos objectifs pédagogiques et la plus-value du m-learning !

Évitez de migrer tels quels vos contenus e-learning existants en m-learning. Cherchez à tirer parti des spécificités de l’aspect « mobile ». Ainsi :

  • Ne construisez pas une formation e-learning traditionnelle en mobile learning :
    • Privilégiez les formats très courts (moins de 5 minutes)
    • Évitez les écrans denses en termes de contenus
    • Ne contraignez pas la navigation : la navigation dans le parcours de formation doit être libre
    • Interrogez-vous sur la pertinence de la voix-off
  • Ne considérez pas que le m-learning peut remplacer strictement une formation e-learning traditionnelle : les deux se complètent mais ne s’imaginent pas l’une sans l’autre.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.

0 réponses

Laisser un commentaire

Vous souhaitez participer à la discussion ?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *