Source photo : https://pixabay.com/fr


Je suis une digital native et je consulte très souvent mon smartphone, notamment pour me former ! J’attends ainsi que les capsules de mobile learning répondent à 5 critères qui sont essentiels pour moi.


1/ Sujets simples et précis

Le mobile learning c’est la mobilité d’apprentissage de la formation. Dans ce contexte, je veux pouvoir consulter mes formations sur n’importe quel terminal. Cette modalité est particulièrement adaptée aux sujets simples, clairs et précis. Mon temps de concentration étant limité sur mobile, je préfère qu’on me propose des notions faciles à comprendre et à retenir. Un contenu trop complexe n’est pour moi pas adapté au mobile learning car je n’aurai pas la capacité de concentration nécessaire pour le mémoriser facilement.

2/ Formats courts et impactants

Pour qu’une capsule mobile learning attire mon attention, j’attends qu’elle ne dure pas plus de quelques minutes (au maximum 5 minutes). Et dans ce court laps de temps, j’ai tout de même envie de stimuler mon cerveau et d’apprendre de nouvelles choses ! C’est pour cela que la capsule doit proposer des formats courts afin que je puisse la réaliser rapidement, en prenant en compte les contraintes de temps et d’espace, tout en ayant une réelle utilité. Même si le format est concis, je dois pouvoir comprendre l’intérêt de cette formation et ce qu’elle va m’apporter.

3/ Modalités pédagogiques adaptées

Je ne souhaite pas lire des paragraphes de texte à n’en plus finir. Cela deviendrait vite lassant et fastidieux ! J’attends donc qu’on me propose des exercices pédagogiques qui me rendent actrice de ma formation : des glisser/déposer, des QCM, des questions vrai/faux, etc. L’interactivité est indispensable en mobile learning. Et quand il y a des challenges, c’est encore mieux parce que je peux me mesurer à mes collègues et tenter de m’améliorer !

J’apprécie aussi de pouvoir me former sur des médias que j’aime utiliser au quotidien : vidéos ou podcasts, très en vogue en ce moment !

4/ Formation « just in time »

Selon moi, le mobile learning est particulièrement adapté dans les cas suivants :

  • Pour une formation auto-portante avec des notions simples de type SAVOIR.
  • Pour des ressource(s) complémentaire(s) à un dispositif de formation plus complet mêlant du blended learning.
  • En amont d’une formation, pour découvrir les notions clés et être sensibilisée sur un sujet en toute simplicité : je découvre la notion au travers d’exercices interactifs pour disposer des bases nécessaires lorsque j’aborderai le sujet plus en profondeur dans la suite de ma formation, e-learning ou présentielle.
  • En aval d’une formation, pour favoriser la consolidation de mes acquis avec la révision au travers d’exercices pédagogiques et quiz, ou favoriser mon ancrage mémoriel.

5/ Résonance avec mes propres codes

Pour finir, une autre bonne pratique de mobile learning est d’utiliser les codes qui me sont familiers, que ce soit avec la dimension sociale ou la gamification. Il est beaucoup plus facile et naturel d’apprendre à travers des codes que j’ai l’habitude d’utiliser :

  • La dimension sociale : comme sur les réseaux sociaux, je veux pouvoir interagir et partager avec mes pairs en likant, en commentant ou en postant du contenu (posts, formations, etc.).
  • La gamification : pour moi, elle est un vrai levier de motivation, de récompense et de participation à la confiance en soi, car elle reprend les codes des jeux depuis lesquels j’aime me divertir sur mon smartphone. J’attends de la retrouver dans une formation de mobile learning où je peux apprendre en m’amusant et trouver du plaisir en me formant.

Et vous, quelles sont vos attentes concernant les capsules mobile learning ?

*Par Ambre Décamps, chargée de formation digitale et marketing.


Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.

Source photo : https://pixabay.com/fr


Storyline, solution auteur d’e-learning de la suite Articulate, est l’un des outils phares du marché pour la création de modules e-learning. Mais est-il adapté à la création de capsules mobile learning ? La réponse dans cet article !


Vous connaissez Articulate Storyline : c’est un outil puissant de création de modules e-learning sur-mesure. Ses fonctionnalités avancées permettent de laisser libre cours à votre créativité pédagogique et graphique, et « Sky is the limit » ! Mais est-il vraiment adapté à la réalisation de capsules mobile learning ?

Si le mobile learning est généralement développé à l’aide d’applications mobiles dédiées, Storyline peut être adapté à la réalisation de capsules mobile learning.

Oui mais comment faire ?

L’erreur classique à éviter est de concevoir sa capsule mobile learning comme un module e-learning standard, mais en plus court.

Voici donc nos conseils pour construire une capsule mobile learning dans Storyline :

UNE ERGONOMIE ET UNE NAVIGATION ADAPTÉES

  • Choisissez la taille de l’écran adaptée à la consultation sur smartphone.
  • Ne négligez pas la navigation : icône de fermeture, flèche de retour, barre de progression, boutons d’actions (« Commencer », « Continuer », « Terminer »).
  • En cas de gamification, faites apparaître le nombre de points acquis par l’apprenant.

UN DESIGN SOBRE / PRIORITÉ AUX CONTENUS !

  • Veillez à ce que le design soit épuré, simple et intuitif.

UNE SCÉNARISATION ORIGINALE ET LUDIQUE FAVORISANT LA MÉMORISATION

  • Imaginez de nouvelles activités mobile friendly : vidéo, flip card, accordéon, carrousel, grille d’images avec pop-up textuelle, QCM, zones sensibles, glisser/déposer, etc.

MOBILE THINKING

  • Scénarisez votre capsule en pensant « mobile learning ». Ne transposez pas simplement votre module en capsule car vous n’optimiserez pas les particularités liées au support mobile.

Pour plus de détails sur la création d’une capsule mobile learning, rendez-vous sur notre article « Les bonnes pratiques de design en mobile learning ».

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.

Source photo : https://www.pexels.com/fr-fr/

Scénariser un contenu en mobile learning, ce n’est pas simplement transposer les contenus e-learning déjà crées en mobile learning. Voici comment procéder.

S’adapter au terminal mobile

Pour bien scénariser votre contenu en mobile learning, pensez « mobile first » ! Adoptez une réflexion différente de celle d’un contenu conçu pour un affichage sur ordinateur, en prenant en compte les éléments suivants :

La finalité pédagogique : Identifiez la finalité pédagogique de votre formation (acquisition de nouvelles connaissances ou ancrage mémoriel) et déterminez l’approche pédagogique adéquate. Pour cela, posez-vous les bonnes questions :

  • La formation est-elle réalisée dans le but d’acquérir de nouveaux savoirs en stand-alone ?
  • Vient-elle en amont, pendant ou en aval d’une séquence de formation distancielle ou présentielle ?
  • Quelle approche pédagogique est la plus appropriée ? (Par exemple, un quiz pour l’ancrage mémoriel et un feedback sous forme de micro-contenus pour l’acquisition de nouvelles connaissances)

La granularité : Pensez en amont à découper finement vos contenus de formation (entre 1 et 5 minutes par capsule en abordant une notion clé) et à les espacer dans le temps (révisions ou présentation de nouvelles informations). Cela vous permettra de faciliter l’apprentissage de vos apprenants tout en prenant en compte le temps d’attention réduit sur mobile.

Notre astuce : utilisez le mind mapping pour granulariser vos contenus ! Cette technique permet de cartographier visuellement les différentes idées que l’on a d’un sujet. Les idées peuvent ensuite être abordées à travers des capsules spécifiques !

Les modalités pédagogiques : Utilisez des modalités pédagogiques variées pour capter leur attention (image, infographie, vidéo, flash cards, etc.).

La gamification et l’apprentissage social : Engagez vos apprenants dès le début de la formation en les rendant actifs à travers des activités interactives et des espaces d’échanges (forums, communautés, like, etc.). Notez que selon la solution technologique utilisée, l’apprentissage social aura probablement des spécificités.

Concevoir en « mobile first »

Concevoir sa capsule mobile learning depuis un outil auteur, c’est réfléchir en amont aux spécificités et aux contraintes de consultation de la formation depuis les appareils mobiles. Privilégiez donc les activités optimisées et spécifiques aux smartphones ! Voici quelques exemples :

Les activités optimisées pour le mobile learning :

  • Pour l’apport de connaissances : image + texte, infographie interactive, accordéon, découverte d’un lieu avec effet gyroscopique, etc.
  • Pour la pédagogique : sondage, QCM, zones sensibles, etc.

Les activités spécifiques au mobile learning :

Elles tirent parti des fonctionnalités des smartphones autour de la co-construction de savoirs comme la prise de photos ou la réalisation de vidéos par exemple.

Nos bonnes pratiques de scénarisation

Afin de réussir au mieux la scénarisation de votre capsule mobile learning, nous partageons avec vous nos bonnes pratiques !

  • Utilisez une ergonomie épurée et intuitive : inutile d’avoir une aide à la navigation, un écran de sommaire ou d’annonce des objectifs. Le format ultra court du mobile learning rend ces éléments superflus !
  • Synthétisez l’écran d’accueil et de conclusion pour ne garder que l’essentiel.
  • Ne contraignez pas la navigation.
  • Évitez les écrans denses en termes de contenus : une rédaction concise est la clé !
  • Privilégiez l’usage de médias non sonorisés (excepté les vidéos), et auquel cas sous-titrez systématiquement les vidéos.

Vous l’aurez compris, adapter la scénarisation de votre capsule en mobile learning c’est s’assurer d’avoir une formation intuitive et bien construite !


Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.

Crédit photo : https://www.pexels.com/

Mettre en place une formation mobile learning efficace, c’est d’abord réfléchir à un design et à une ergonomie adaptés. Car oui, il ne s’agit pas de reproduire la navigation d’un module classique ! Évident, mais pas toujours mis en place.

Penser pleinement « Mobile » en termes de contraintes et spécificités

  • Proposer un design adapté à la taille d’écran smartphone/tablette : intuitif, épuré et agréable.
  • Réduire le contenu à l’essentiel (texte, vidéo ou audio). La densité informationnelle est à proscrire.
  • Éviter l’utilisation de fonctionnalités non-optimales sur mobile (ex. : saisies de texte, fenêtres pop-up, tableaux & colonnes).
  • Proposer des actions liées aux usages mobile pour interagir avec des éléments de l’écran : placer les actions principales au milieu ou en bas de l’écran et de gauche à droite.
  • Favoriser une utilisation simple, fluide et précise.
  • Proposer des actions intuitives à l’aide des fonctions swipe, tap, double tap, drag (glissement), spread (écartement), etc.

Exemples de bonnes pratiques

Page d’accueil : look and feel très épuré, repères pour la navigation

  • Rappel illustratif du thème de la capsule : photo et couleurs adaptées
  • Logo Client (éventuellement)
  • Thème de la capsule : « Découvrir »
  • Durée cible
  • Titre et sous-titre
  • Bouton « Go » permettant de lancer la capsule

Page de contenu : apport descendant (accordéon)

  • Barre de progression en haut
  • Bouton « Quitter » en haut à droite
  • Flèche en haut à gauche pour revenir à l’écran précédent
  • Navigation par la fonction « tap » dans le contenu
  • Bouton « Continuer » pour naviguer dans la capsule (pour un usage cross-canal)

Page de contenu : activité formative (drag and drop)

  • Barre de progression en haut
  • Bouton « Quitter » en haut à droite
  • Flèche en haut à gauche pour revenir à l’écran précédent
  • Déplacement d’étiquettes dans des zones dédiées
  • Apparition du feed-back et du bouton « Continuer » lorsque toutes les étiquettes ont été placées

Page de contenu : activité de découverte (carte à retourner)

  • Barre de progression en haut
  • Bouton « Quitter » en haut à gauche
  • Flèche en haut à gauche pour revenir à l’écran précédent
  • « Tap » sur la carte pour la retourner
  • Apparition du verso de la carte au clic
  • Navigation par les flèches < et > pour se déplacer dans les cartes
  • Bouton « Continuer » pour accéder à l’écran suivant

Page de fin : annonce de la fin de la capsule

  • Repère visuel pour annoncer la fin de la capsule (rond rose)
  • Message de fin
  • Bouton « Quitter » permettant de fermer la capsule et de revenir à son parcours de formation pour sélectionner une autre capsule

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.

Si la formation sur mobile suscite un engouement certain, il n’est pas inutile de se poser quelques questions pour optimiser vos pratiques : dans quels cas le mobile learning est-il pertinent ? Peut-on se former à tout sur mobile ? Quels sont les pièges à éviter ?

Nous vous apportons notre éclairage.


Quelles sont les attentes des utilisateurs ?

Le m-learning s’adresse en priorité aux personnes équipées d’un smartphone en entreprise, et/ou exerçant tout ou partie de leurs missions professionnelles en itinérance (commercial, technicien, manager de terrain, …).

À travers l’utilisation mobile, les utilisateurs recherchent avant tout un contenu ergonomique, facile d’accès, court et efficace. Donner un avis sur le contenu, voire produire soi-même du contenu, sont également des fonctionnalités recherchées.


Dans quels cas utiliser le mobile learning ?

Quelques exemples où le mobile learning est particulièrement adapté :

  • Formations On-boarding
  • Formation des professionnels en itinérance (commercial, technicien, manager de terrain…)
  • Formation autoportante avec des notions simples de type SAVOIR
  • Pour des ressource(s) complémentaire(s) à un dispositif de formation plus complet en blended learning
  • En amont d’une formation présentielle, pour l’acquisition des apports théoriques ou l’évaluation des connaissances initiales
  • En aval d’une formation, pour favoriser la consolidation des acquis au travers de quiz, jeux pédagogiques, etc.

Quels sont les pièges à éviter ?

Attention à ne pas produire un contenu qui susciterait plus d’intérêt sur la forme que sur le fond. Il est finalement relativement facile et tentant de produire un contenu sexy, mais plus difficile de le mettre en lien avec un besoin spécifique de formation qui justifierait le m-learning. Gardez bien en tête vos objectifs pédagogiques et la plus-value du m-learning !

Évitez de migrer tels quels vos contenus e-learning existants en m-learning. Cherchez à tirer parti des spécificités de l’aspect « mobile ». Ainsi :

  • Ne construisez pas une formation e-learning traditionnelle en mobile learning :
    • Privilégiez les formats très courts (moins de 5 minutes)
    • Évitez les écrans denses en termes de contenus
    • Ne contraignez pas la navigation : la navigation dans le parcours de formation doit être libre
    • Interrogez-vous sur la pertinence de la voix-off
  • Ne considérez pas que le m-learning peut remplacer strictement une formation e-learning traditionnelle : les deux se complètent mais ne s’imaginent pas l’une sans l’autre.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.